Huile d'Olive esti...
Tradition Grecque

Huile d’olive et santé
Lors de la sélection des graisses, l’huile d’olive est le choix le plus sain. L’huile d’olive contient une graisse mono-insaturée, un type de graisse plus sain, qui peut réduire le risque de maladie cardiaque en diminuant les taux dans le sang de la lipoprotéine de basse densité (LDL ou le « mauvais » cholestérol). Au contraire, les graisses saturées et les graisses trans — comme le beurre, les graisses animales, les huiles tropicales et les huiles partiellement hydrogénées — augmentent le risque de maladie cardiaque en augmentant les taux de cholestérol global et de LDL. Selon la Food and Drug Administration (FDA), organisme réglementaire en matière d’alimentation aux USA, la consommation de 2 cuillerées à soupe (23 grammes) d’huile d’olive par jour peut réduire le risque de maladie cardiaque. Vous pouvez retirer le plus grand avantage de la substitution des graisses saturées par de l’huile d’olive, bien plus qu’en ajoutant simplement plus d’huile d’olive à votre alimentation. Tous les types d’huile d’olive contiennent de la graisse mono-insaturée, mais ce sont les huiles d’olive « extra vierges » qui sont les moins transformées et donc les plus saines pour le cœur.
Les habitudes alimentaires des gens dans les pays développés ont évolué progressivement au cours des dernières années. De nos jours, les coutumes alimentaires se caractérisent par un excès de calories, une carence en vitamines, minéraux et fibres, ainsi que par un déséquilibre nutritionnel, dont le résultat est l’augmentation de maladies chroniques telles que le cancer et les diabètes. La solution serait d’adopter un régime alimentaire sain tel que le régime méditerranéen, qui est nutritif et agréable. 


Ces dernières années, les chercheurs en médecine ont focalisé leur attention sur les vertus du régime méditerranéen et plus spécifiquement sur l’huile d’olive. Après un examen plus attentif, il s’avère que ce liquide d’origine antique est bien plus qu’une source de graisse mono-insaturée. C’est aussi une source riche d’antioxydants (substances qui actuellement attirent indubitablement l’attention des scientifiques.).
Les antioxydants jouent un rôle déterminant pour les artères. Les lipoprotéines de basse densité (LDL) ou le mauvais cholestérol ne sont vraiment dangereux que lorsqu’ils s’oxydent. Si cela survient, des particules se forment en créant une plaque qui s’accumule et augmente incroyablement le risque de bloquer une artère. Les antioxydants aident à empêcher la réaction d’oxydation.
Les légumes sont également une source importante d’antioxydants, et grâce à l’huile d’olive, les habitants des pays méditerranéens les ont massivement incorporés dans leur alimentation. 

Mais les vertus de l’huile d’olive vont bien au-delà de la protection contre les maladies cardiovasculaires. Certains antioxydants appelés « polyphénols » présents dans l’huile d’olive pourraient détruire les substances qui conduisent à la prolifération des cellules cancéreuses. En effet, certaines études montrent que les femmes des pays méditerranéens souffrent moins du cancer du sein que les femmes d’autres pays comme les États-Unis et l’Australie, où le pourcentage de cette maladie est très élevé.


L’huile d’olive joue aussi un rôle déterminant pour le diabète. La recherche a établi que les personnes qui aiment l’huile d’olive dans leur alimentation parviennent à mieux contrôler leur diabète et à réduire le taux de certaines graisses dans leur sang, en comparaison avec le régime riche en carbohydrates normalement recommandé pour ce type de diabète.
L’huile d’olive joue un rôle protecteur précis pour le métabolisme, les artères, l’estomac et la bile. Elle favorise la croissance de l’enfant et augmente l’espérance de vie des personnes âgées. Son impact est unique sur les lipides du sérum sanguin. En outre, l’huile d’olive semble jouer un rôle cholérétique (aide à l’évacuation de la bile) et avoir un effet thérapeutique sur les ulcères gastroduodénaux.


L’alimentation méditerranéenne est riche en glucides complexes (pain de blé entier, légumineux, dérivés du blé), en fruits frais, en légumes et en poisson (avec un taux élevé d’acides gras oméga-3), avec une consommation faible de produits laitiers et élevée en huile d’olive. En effet, les effets nutritifs de l’huile d’olive se reflètent dans la santé de ses consommateurs du bassin méditerranéen, qui présentent un faible taux de maladies cardiaques et une espérance de vie élevée. Malheureusement, ces effets bénéfiques tendent à disparaître en raison du remplacement de ce type d’alimentation par une alimentation « occidentale ».